Mas Coris

Authentique,  naturel  et  savoureux  

X

Votre panier est vide



X

Faites connaître Mas Coris à un ami !

Votre adresse mail

L'adresse mail de votre ami

Votre message

Pour agrandir une photo défilante et lire sa légende, cliquez sur l'image, ou voir l'album

LE DOMAINE / Le chai

Il y a de nouveau du vin au 32 route de Clermont

Dans la rue principale de Cabrières, nos cuves et nos barriques ont refait vivre un site longtemps dédié au vin. L'inox a remplacé le béton, mais la magie des vinifications opère toujours.

 

Depuis septembre 2011, il y a de nouveau du vin au 32 route de Clermont, à Cabrières. Le vin du Mas Coris bien sûr, puisque c'est là que nous avons, en juin de cette même année,   installé cuves, barriques, pompes, coudes en inox et autres manches de 40 mm.

 

Après l'engrais et les tracteurs, le vin…

Ce local, ancien magasin d'engrais agricoles, puis simple remise à tracteurs, a donc retrouvé les odeurs si particulières et entêtantes de la vendange. Des odeurs qui flottaient déjà dans l'air, avant que les activités vinicoles ne soient transférées, à la fin des années quarante, vers la cave coopérative de ce qui allait devenir l'un des villages les plus réputés du Languedoc en matière de vins.

Deux immenses cuves en béton trahissent la vocation première de cette belle bâtisse en pierres, composée d'un rez-de-chaussée de 110 m2 et d'un étage de la même superficie. Ces cuves allaient servir désormais de lieu de conservation pour nos cuvées et leur plafond de stockage du matériel de cave.

 

Renaissance d'une cave particulière

À l'issue de gros travaux de réfection au printemps 2011, tout le matériel vinicole était mis en place : sIx cuves en inox, et une en fibre, de 10 à 35 hl, plusieurs garde-vin et un "parc" de cinq barriques régulièrement renouvelées. Un matériel à la mesure de l'exploitation, limité mais fonctionnel et assurant toute l'autonomie nécessaire à l'élaboration de nos vins.

Tout était prêt pour accueillir, quelques mois plus tard, les premières caisses à vendanges de grenache, de syrah et de cinsault, récoltées deux kilomètres plus loin, sur le chemin du pic de Vissou. Se sont enclenchées alors les premières vinifications (stressantes), puis la première mise en bouteille (angoissante), et enfin les premières expéditions (rassurantes).

Un cycle annuel était bouclé, une cave particulière revivait au cœur du village.


LA BOUTIQUE

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Accueil | Contact | Mentions légales | Privé